Profil

Charte du Blog

Présentation

Syndication

  • Flux RSS des articles

Recherche

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Images et videos

compteur pour blog

DD__je-suis-desole-2_.jpg



croco Intellect-1


Tad_ElementsN2543-2.jpg

I - CONSTATS ET CONTEXTE POLITIQUE

 

A ce jour, il est clairement établi que ni le gouvernement ni la CENI n'offrent les garanties nécessaires pour le bon déroulement du deuxième tour du scrutin  présidentiel fixé au 24 octobre prochain.

 

En effet, l'absence de neutralité de ces institutions ne permet pas de garantir la transparence et l'acceptation des résultats et par conséquence de prévenir toute violence post électorale.

 

Cette situation est imputable à tous les acteurs de la transition et principalement au Président de la République par intérim. Lequel devrait être le premier garant de la stabilité politique et sociale du pays. C'est au Président de la République qu'il incombe de garantir le bon déroulement du processus électoral en veillant au respect de la loi électorale dans un climat de paix et de cohésion sociale. Ce qu’il n’a pas fait et ne semble pas avoir la volonté de faire ! En effet, comment peut-il fixer la date du second tour sans manifester la moindre volonté de sortir l’institution chargée de l’organisation de l’élection de la confusion ? Pourtant, des propositions dans ce sens lui ont été faites par toutes les institutions de la république réunies ensemble. Dans sa propre conférence de presse, Monsieur Lounceny Camara reconnaît lui-même avoir gardé du matériel électoral dans son bureau, conduisant ainsi à l’annulation du vote de Ratoma au détriment d’un candidat !

 

Dans l'impossibilité d'organiser un 2ème tour, le candidat arrivé en tête au premier tour a toute légitimité requise pour diriger le pays pour la durée du mandat tel que défini dans la Constitution.

 

II - HYPOTHESES ET SOLUTIONS

 

Si Lounceny Camara est maintenu au poste de président de la CENI malgré d'une part les multiples violations du règlement intérieur qui ont favorisé son accession à ce poste et, d'autre part les plaintes, pour fraudes lors du 1er tour des élections et tentative de détournement de bulletins de vote et de matériels destinés à le gestion du processus électoral, déposées auprès des juridictions guinéennes, nous assisterons alors à :

 

a- Un Hold Up électoral garanti qui va obliger l'Alliance des Bâtisseurs (UFDG, UFR, AGR etc.)  qui totalisent ensemble près de 70% de l'électorat national de faire un blocage et il n'y aura pas d'élection sans eux, avec un risque évident de troubles sociaux et du maintien  éventuel de l'armée au pouvoir et pourquoi pas un retour de Dadis ? Ou

 

b- L’interruption du processus par décision politique et comme l'a dit le Général, imposer un civil après sa tournée des casernes.

Nous dirons alors au Général d'avoir ce sursaut patriotique et légaliste en confirmant CELLOU DALEIN DIALLO Président car il sera obligé d'appliquer la loi du suffrage ou créer du chaos en Guinée. Seul celui-là qui a déjà obtenu la majorité légitimement exprimée doit être intronisé.

 

c - Le président contesté de la CENI est révoqué, une personnalité neutre et respectable mise à la tête de l’institution. Dans ce cas, les élections auront lieu dans la transparence et les résultats seront crédibles et acceptés par tout le monde.

 

 

L’Initiative de Bruxelles pour le Changement en Guinée (IBCG)

Contact : ibcg2008@ymail.com

Par IBCG - Publié dans : Communiqué
Vendredi 8 octobre 2010 5 08 /10 /Oct /2010 05:34

Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Les internautes dans le monde

Hollande en visite économique en Côte d’Ivoire avant le Niger et le Tchad

F-Hollande.jpgLe président français François Hollande a entamé jeudi une tournée africaine par une visite à dominante économique en Côte d'Ivoire, avant le Niger et le Tchad où il observera le nouveau dispositif militaire français de lutte antiterroriste au Sahel.

Le chef de l'Etat, qui a été accueilli par son homologue ivoirien Alassane Ouattara, compte sur ce déplacement pour conforter la place des très nombreuses entreprises françaises implantées en Côte d'Ivoire, dont la France est le premier partenaire commercial.Quelque 800 d'entre elles, dont 160 représentants de grands groupes, y sont installées. Ces sociétés emploient près de 35.000 personnes, notamment dans les secteurs de la banque, du BTP et du transport, pour un chiffre d'affaire cumulé représentant environ 30% du PIB du pays, selon Paris.

Mais "les Français ne doivent pas penser qu'ils sont en terrain conquis. Ils doivent montrer qu'ils sont capables d'être les meilleurs", a commenté François Hollande.Malgré ce rang de premier pays investisseur et deuxième exportateur, les entreprises françaises sont obligées de "chasser en meute" pour décrocher les marchés ivoiriens, a expliqué un conseiller de l'Elysée.

François Hollande est ainsi accompagné d'une quarantaine de patrons français, dont Martin Bouygues, PDG du groupe éponyme, qui construit actuellement le troisième pont enjambant la lagune abidjanaise, projet-phare du gouvernement ivoirien.

 

La suite sur NouvelObs

La Chine projette d'atterrir sur Mars dans six ans

FOREIGN201406261119000429203425775La Chine projette de lancer une sonde vers Mars et d'y atterrir dans 6 ans pour chercher des traces de vie sur cette planète. Selon Ouyang Ziyuan, scientifique en chef du projet chinois d'exploration de la lune, l'objectif de ce plan vers Mars est d'installer une sonde spatiale sur la planète rouge.

Selon le journal chinois « Jinghua Times », le Bureau d'Astronautique de Chine projette d'atterrir sur Mars en 2020, avec pour tâche de recueillir des échantillons, rechercher la vie extraterrestre et la possibilité d'émigrer sur cette planète. Lors de la cérémonie d'ouverture du séminaire international de l'association des planétariums, qui s'est tenue à Beijing, M.Ouyang a présenté l'emploi du temps de cette tâche d'exploration. La Chine a déjà envoyé le rover lunaire Yutu sur la lune. Il s'agit du premier engin volant chinois à avoir atterri et exploré la lune. L'exploration de Mars fait partie du projet de l'expédition de la sonde Chang'e III, qui a atterri sur la lune pour développer et tester les technologies clés des plans d'exploration du future.

Toujours selon Ouyang, un autre objectif important du plan Mars est d'explorer les autres planètes du système solaire en dehors de la terre, afin de comparer les sources des planètes similaires à la terre avec la formation du système solaire.

Le Bureau d'Astronautique de Chine a un projet le plus ambitieux : avec les informations et données recueillis lors de l'exploration de Mars, il souhaite créer une autre planète habitable pour les hommes.

 

Frenchpeopledaily

Décès de la Prix Nobel Sud-Africaine Nadine Gordimer

 Nadine-Gordimer.jpg

L’écrivain sud-africaine Prix Nobel de littérature Nadine Gordimer s’est éteinte ce lundi 14 juillet à l’âge de 90 ans, auprès de sa famille à Johannesburg. Nadine Gordimer était une voix puissante de la lutte contre l’apartheid. En 1991, elle reçoit le prix Nobel de littérature, qu’elle dédie « à tous les Africains ». Nadine Gordimer laisse quinze romans et plusieurs recueils de nouvelles derrière elle, dont certains ont été interdits sous l’apartheid. À travers ses textes, elle a dressé un portrait sensible et sans concessions de l’Afrique du Sud, du désespoir de l’apartheid à l’avènement de la démocratie.

Née en 1923 dans une famille bourgeoise, Nadine Gordimer grandit dans la communauté blanche anglophone mais s’intéresse très jeune aux inégalités qui frappent son pays.C’est l’arrestation d’une amie proche en 1960 et le massacre de Sharpeville qui la poussent à s’engager dans la lutte contre l’apartheid. Nadine Gordimer rejoint même le Congrès national africain, alors interdit en Afrique du Sud.Ses plus grandes fiertés n’étaient pas seulement d’avoir reçu le prix Nobel de littérature en 1991, mais aussi d’avoir témoigné lors d’un procès, contribuant à sauver la vie de 22 membres de l’ANC, accusés de trahison.Nadine Gordimer est l’une des premières personnes que Nelson Mandela demande à voir lorsqu’il sort de prison en 1990. Proche de ses avocats, elle avait assisté à son procès en 1964 et n’avait cessé de lui écrire lors de sa longue captivité.« Quand on écrit, on n’est jamais isolée de sa société et de son monde », disait celle qui est toujours restée très critique vis-à-vis du pouvoir et des successeurs de Nelson Mandela.

RFI

 

 

AC-AST-2-Les-tueurs

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés