Profil

Charte du site

Présentation

Syndication

  • Flux RSS des articles

Recherche

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Images et videos

compteur pour blog

DD__je-suis-desole-2_.jpg



croco Intellect-1


Ville morte-3  
COMMUNIQUE

L’Alliance pour la Démocratique et le Progrès (ADP) et le Collectif des Partis Politiques pour la Finalisation de la Transition invitent leurs militants et sympathisants, ainsi que tous les citoyens épris de justice, de liberté et de paix à faire de la Journée du Lundi 13 Février 2012, une journée ville morte sur toute l’étendue du territoire national.

L’organisation de cette ville morte a été décidée pour exprimer le ras-le-bol des guinéens face aux violations répétées par le pouvoir des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

En effet, le Collectif et l’ADP constatent l’obsession du pouvoir à vouloir détruire, pas tous les moyens, l’opposition guinéenne. Le Président de la République n’hésite pas à annoncer publiquement que dans six mois il en aurait fini avec l’opposition. Joignant l’acte à la parole, le gouvernement a multiplié ces derniers temps, les actions d’intimidation, de harcèlement, d’arrestation, de violences de toutes sortes contre les cadres et militants de l’opposition :

La répression sauvage de toutes les manifestations pacifiques initiées par l’opposition et les entraves aux libertés fondamentales ont été illustrées par les faits ci-après :

- Le 3 Avril 2011, à l’occasion du retour en Guinée du leader de l’UFDG avec l’assassinat par les Forces de l’Ordre d’un militant, l’arrestation et le jugement de 72 citoyens, la condamnation et la radiation arbitraire de gendarmes officiellement affectés à la protection du Président de l’UFDG ;

- Les 27 et 28 Septembre 2011, lors de la manifestation pacifique organisée par le Collectif des Partis Politiques pour la finalisation de la Transition, au cours de laquelle 4 militants de l’opposition ont été assassinés par les forces de l’ordre, 600 autres ont été arrêtés, dont la plus part à domicile et 323 ont été jugés, parmi lesquels, Etienne SOROPOGUI, Vice-Président des Nouvelles Forces Démocratiques ;

- La visite en Haute Guinée du Leader du PEDN où son cortège a été mainte fois bloqué par les forces de l’ordre et la mamaya organisée à son honneur fût violemment dispersée avec utilisation de Gaz Lacrymogène ;

- La Tournée du leader de l’UFR en Basse Guinée, où on a enregistré les mêmes violences et obstructions à la liberté de mouvements du leader et de ses militants ;

- Le récent kidnapping et l’incarcération, sans motif, de Mrs. Bano SOW, Abdoulaye MANET et Saliou SOW, tous hauts cadres de l’opposition procède du même souci du pouvoir de museler l’opposition ;

- La mort en prison et dans des conditions non élucidées de Sofiane DIALLO, l’arrestation et la détention arbitraire de militants de l’opposition sous le prétexte qu’ils auraient participé à l’attaque contre la résidence privée du Président de la République ;

- L’acharnement des Gouverneurs, Préfets et Sous Préfets contre les militants et responsables de l’opposition et leur implication directe dans l’implantation du RPG-Arc-En-Ciel.

Devant toutes ces violations, Le gouvernement refuse systématiquement d’ouvrir des enquêtes pour situer les responsabilités des assassinats lors des manifestations pacifiques. En plus, sur instructions du gouvernement, les tribunaux refusent de prendre les plaintes formulées par les parents des victimes.

Trop, c’est Trop !

 

Conakry, le Samedi 11 Février 2012

 

Le Collectif et l’ADP

Ville morte-capital

(online by Ollaid)

Par Collectif-ADP. - Publié dans : Communiqué
Samedi 11 février 2012 6 11 /02 /Fév /2012 14:37

Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Mais il y a un "couac" dans l'action de l'opposition : j'ai entendu sur une radio en ligne Mr Abé sylla, patron de la NGR,  tresser des lauriers a Alifa Condé disant qu'il aurait ramené la sécurité en Guinée et que sa gouvernance est bonne, en phase avec le projet de société de son parti la NGR.  Alors que MM. Faya Millimono et Sampil risquent tout pour dénoncer les dérives dictatoriales et l'impéritie d'Alifa Condé, leur patron les contredit et trahit aussi ses alliés, Sidya Touré (étonnamment très silencieux aussi) et Cellou Dalein. A qui se fier en Guinée en politique?!!  Le pouvoir a les moyens de récupérer presque tout Guinéen; seule une infime minorité sait garder la tête haute et ses convictions en préservant son honneur et principes, hélas!

Pourquoi autant de cadres Guinéens, même ceux qui vivent a l'Etranger, sont si "flip flop" (sans convictions et retourneur de veste)?

Pourquoi la recherche de poste ministériel ou de la primature est-elle si "vitale" pour les Guinéens?  Vivre sans avoir été dans un gouvernement pour la majorité des Guinéens semble être un malédiction pour eux.

Le cas de M. Abé Sylla montre qu'il faut vraiment désespérer des cadres Guinéens quels que soient leur niveau et passé: leur envie d'honneur et de titres transcende tout ce qui fait d'un homme, auguste et honorable.

Pauvre Guinée !!!

Commentaire n°1 posté par Ollaid le 11/02/2012 à 16h00

Les internautes dans le monde

Girouette-Forum

 

 « A cause du ministre Tibou Kamara, l'éternel aigri s'en prend à tort à docteur Mamadou Diallo, fondateur de guinea-forum.org ».  Voilà le genre de prose que vous pouvez lire sur « Mandjanladji forum » de Konaté et Tibou.

Mamadou Saliou Diallo (dit Bala Mali ou Malo bali ) et Mamadou Diallo tiennent courageusement à montrer qu’ils sont des minus.

-Un  journaliste «  émérite » qui ne différencie pas nom propre et nom commun,

-Un « médecin » qui a une liste de titres que n’a  aucun médecin des Etats-Unis.  Cela cache certainement  une réalité peu reluisante pour son titulaire.

A quoi cela sert d’étaler un CV long comme une journée sans pain en guise de signature ?

Des journalistes alimentaires chaque fois qu’un site ou blog dévoile les magouilles passées et présentes du tandem Konaté-Tibou.

 Ce qui en pratique ne les regarde pas. Ils ne sont  cités nulle part. Ils ne sauraient être Tibou Kamara ou Konaté Sékouba .Voir article. Ils n'ont aucune raison de nous insulter et de récidiver.

Car chaque guinéen a le droit de porter un regard critique sur les actions de ceux qui nous gouvernent. Diallo Mamadou et Mamadou Saliou Diallo semblent l'ignorer et se posent, à cause de quelques menus billets qui leurs sont redistribués, en Rotweillers enragés, sentinelles de la bande à Konaté et Tibou.

Ils montrent des crocs dès que vous effleurez leurs maîtres

Lire la suite

A lire aussi, de Mamadou Saliou

Konaté pire que Dadis


IMAGES GUINEELIBRE

AC-AST-2-Les-tueurs

CDD-BO

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés