Profil

Charte du Blog

Présentation

Syndication

  • Flux RSS des articles

Recherche

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>

Images et videos

compteur pour blog

DD__je-suis-desole-2_.jpg



croco Intellect-1


Modibo-2.jpg

 

Nous arrivons au bout de notre petite randonnée scientifique, dans les méandres de la Génétique. Au cours de notre promenade, plaisante et amusante, nous avons été amenés à explorer, partiellement, la splendeur de cette science, sous la direction d’un guide qui n’a point prétendu avoir la science infuse. Aussi soit il rappelé en passant, le survol de la discipline et des termes connexes n’a nullement été exhaustif. Bien au contraire, il a été rapide, superficiel, incomplet et donc imparfait. Pour aller plus en profondeur et consolider les notions relatives aux concepts abordés dans notre série, il serait assez utile de consulter les ressources scientifiques, livresques et électroniques, traitant de la science. Cela dit, c’est sur l’expression de nos gènes, donc, de nos caractères héréditaires que prendra fin, en toute beauté, notre ballade exploratoire. Mais avant d’amorcer ce dernier virage, répétons certaines notions déjà examinées -une exigence de séquences pédagogiques d’enseignement.

              

RAPPEL SYNTHETIQUE DE QUELQUES NOTIONS

 

Nous avions indiqué précédemment ; que nous provenons tous, d’une cellule initiale, l’œuf, qui résulte de la réunion d’un ovule et d’un spermatozoïde au départ ; que ces deux cellules sont dites haploïdes, parce qu’elles ont chacune, un simple jeu de chromosome -23 au total, avec 22 chromosomes dits autosomes et un chromosome sexuel appelé gonosome -X pour l’ovule et X ou Y pour le spermatozoïde. Lorsque, à la fécondation, les noyaux des deux cellules reproductrices fusionnent, la diploïdie ou double jeu chromosomique (23+23=46 chromosomes) est reconstituée dans l’œuf (ou zygote) résultant. Les chromosomes de cet œuf qui marque le point de départ d’un nouvel individu, sont groupables par paire. Il s’agit donc de 22 paires de chromosomes homologues ou autosomes et une paire de chromosomes sexuels ou gonosomes, lesquels, selon le hasard de la fécondation, peuvent être XX désignant une fille ou XY indiquant un garçon. Inutile d’ajouter que chaque paire est  formée de la réunion d’un chromosome maternel et d’un chromosome paternel (respectivement apportés par l’ovule et le spermatozoïde).

 

Les deux chromosomes homologues de chaque paire ont la même forme, la même taille et le même contenu génétique. Ceci signifie naturellement que chacun de nos gènes (qui portent les messages codés, relatifs à nos caractères héréditaires) est présent en 2 exemplaires (l’un sur le chromosome paternel et l’autre sur le chromosome maternel), avec une notable exception chez le garçon, comme pour confirmer la règle. En effet, chez le garçon, la 23eme paire de chromosome est composée de X et Y. Ceux-ci possèdent des régions homologues et des régions différentielles et donc portant des gènes dissemblables. L’on se rappelle  aussi que les gènes ne sont des segments d’ADN (localisés sur chromosomes) faits d’une séquence combinatoire de quatre unités de construction appelés nucléotides ou bases et dénotés par les lettres A, C, G et T. Encore une fois d’ailleurs, c’est la séquence combinatoire de ces bases qui constitue le code génétique. A présent passons à l’essentiel

 

L’EXPRESSION DES GENES

 

Pour comprendre l’expression des gènes, le rappel de certaines notions élémentaires devient indispensable. La traduction biologique d’un trait donnée (le teint, le groupe sanguin…) est une protéine. Les protéines sont constituées de longues chaines d’acides aminés. Il n’existe qu’une vingtaine pour composer toutes les protéines animales et végétales que nous connaissons. Chaque acide aminé possède des propriétés particulières, qui dans leur disposition, déterminent la forme tridimensionnelle et donc la fonction spécifique de chaque protéine. Quelques exemples…, la protéine appelée mélanine est le déterminant majeur de la couleur de la peau. La myosine et l’actine sont des protéines du muscle qui entrent dans le cadre de la contraction de celui-ci, l’albumine est la protéine majeure du sang etc.  Le gène commande la synthèse de la protéine qui correspond à son code ou message. Le mécanisme biochimique de fonctionnement du gène est très complexe. Néanmoins, quelques détails sommaires suffiront pour se faire une bonne idée de la chose. Cela risque d’ennuyer le moins curieux !

 

A l’intérieur de la cellule, il y’a des acides aminés  isolés en attente d’être assemblés pour former des protéines selon les commandes du gène correspondant. Ainsi, au  besoin lorsqu’une protéine doit être synthétisée, l’ADN est informé dans le noyau par une cascade de réactions complexes.  Et le gène qui code pour cette protéine est « repéré » sur la chaine d’ADN, puis activé. Il sera ainsi transcrit pour transmettre son code relatif à la fabrication de ladite protéine (par enchainement dans un ordre séquentiel bien précis d’un certain nombre d’acides aminés). Cela se passe comme suit. Dans le noyau, les deux brins de la portion d’ADN ou gène d’intérêt se séparent et chaque brin sert de modèle, pour fabriquer un ARN dit "messager" ou ARNm, lequel transgressera la membrane nucléaire pour  entrer dans l’environnement intérieur de la cellule (cytoplasme). Une fois là, l’ARNm interagit avec un complexe protéique appelé ribosome (voir figures ci après), et au sein duquel on note aussi la présence de quelques fragments d'ARN dit ribosomal (l'ARNr).

 

L’ARN ribosomal reçoit de l’ARN messager des instructions pour construire la chaine d’acides aminés. L’assemblage de ces derniers doit se faire dans un ordre précis nécessitant l’intervention d’un troisième ARN dit de transfert. Et c’est ce commis voyageur qui va assurer la correspondance entre ARN messager et les acides aminés: Dans le cytoplasme de la cellule, l’ARN de transfert existe sous forme de fragments à trois bases appelés codons, par exemple AAA, ACC, CCC, CCG, AGC etc. ET comme indiqué dans le tableau ci-dessous, à chaque codon de l’ARN de transfert, est attaché un acide aminé précis correspondant au code de ses trois bases. A préciser  que chaque codon est spécifique d’un certain nombre d’acides aminés. Ainsi un acide aminé n’est capté et inclus dans la chaine protéique en formation au sein du ribosome que s’il est reconnu par le codon de l’ARN messager complémentaire  du codon de l’ARN de transfert.

 

 

 

 

 

Lorsque le ribosome prend en charge un ARN messager et tombe sur la séquence UCG par exemple, il va utiliser l'ARN de transfert correspondant c’est à dire AGC, auquel est attaché un acide aminé précis (voir tableau ci dessus) qui va être ajouté à la chaîne de protéine en formation et le ribosome passe ensuite au codon suivant et ainsi de suite jusqu'à ce que la séquence de la protéine soit complète.  Les deux figures ci-dessous montrent ce mécanisme d’expression de gènes.

 

 

 

  1. Modibo Traore, pour la rédaction

 

 

1)      Note relative au Tableau :

 

Comme on peut le constater sur le document 13, parmi les 64 CODONS :

– 61 désignent un acide aminé ;

– 3 commandent l'arrêt de la synthèse protéique et sont appelés codons stop ou codon non-sens.

Certains codons désignent le même acide aminé. Par exemple la leucine correspond à six codons différents.

A cause de cette particularité, le code génétique est dit redondant ou dégénéré

Par Dr A Modibo TRAORE - Publié dans : Sciences et techniques
Samedi 8 mai 2010 6 08 /05 /Mai /2010 18:01

Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Les internautes dans le monde

ROUGUY DIALLO CHAMPIONNE TRIPLE SAUT JUNIOR 2014

Brésil, coupe du monde : le pays du racisme « invisible »

20120128_AMP003_0.jpgLa Coupe du Monde 2014 de Football  se terminera ce dimanche au Brésil, une nation possédant, en dehors de l'Afrique, la plus importante population noire du monde . Bien que de nombreux Brésiliens pensent de leur pays comme un modèle de bonnes relations inter-ethniques, le racisme est  bien une réalité, mais caché.

Sur la rive atlantique du pays, la ville tropicale de Salvador de Bahia fait face à la côte  Ouest -africaine, (zone de départ des esclaves du commerce triangulaire des 17-18-19ème siècles, ndlr), bien au-delà de l'horizon. C'est une ville symbolique des racines africaines du Brésil.

L'esclavage a été aboli au Brésil en 1888 et ici, plus que partout ailleurs, les liens avec l'Afrique sont évidents. A Salvador, les descendants d'Africains représentent plus de 80 pour cent de la population. Au Brésil, plus de 50 pour cent de la population est mulâtre ou métis - et le contact social, les amitiés et le mariage entre les « races » sont communs.

Cependant, à la télévision ou vu de l'étranger, le Brésil représente toujours une image exclusivement « blanche ». Noirs, autochtones ou autres non-blancs sont moins considérés dans les publicités et les programmes TV.

Le racisme est à la fois partout et invisible, et pèse lourd sur ​​l'éducation, l'emploi, le revenu et l'espérance de vie.

Celene Fonseca, un anthropologue, explique pourquoi le  Brésil cache son racisme.

 "Vous avez une  démocratie formelle au Brésil, mais nous n’en sommes pas partie. Noir, Indien, Métis en général, nous ne sommes pas dans le système», dit-elle. «Au Brésil, il y a un apartheid qui ne dit pas son nom. Nous sommes des serviteurs du peuple blanc, même si nous représentons l'écrasante majorité de la population."

 La présidente  brésilienne Dilma Rousseff a déclaré qu'elle voulait avoir une Coupe du monde sans racisme. Seulement en dehors des stades, la réalité est différente pour les personnes noires.

Elaine Amazonas, travailleur social décrit les humiliations quotidiennes :

 " (Le racisme est présent) dans les restaurants ... les magasins où vous allez, les épiceries quand vous faites vos courses, le gars de la sécurité qui vous accompagne," dit-elle. "C'est une chose de tous les jours." Les adolescents noirs sont les premières victimes de la situation actuelle. Selon Suely Santos Souza du « Mouvement unifié noir », neuf enfants sur 10 qui sont abattus dans la tranche d’âge des 12 - 23 ans sont noirs. Dans l'enseignement, la situation a commencé à changer lorsque le gouvernement brésilien a promulgué des lois d'action positive il y a deux ans, visant à augmenter considérablement le nombre d'étudiants d'origine africaine. Avant cela, seulement 1 pour cent des étudiants à l'université étaient noirs. Aujourd'hui, ils représentent 11 pour cent.

Suely Santos Souza travaille essentiellement à faire changer le contenu des programmes scolaires.

  "Aujourd'hui, au Brésil, il est obligatoire d'apprendre à l'école l'histoire de descendants d'Africains et les Indiens," dit-elle. "C’est l’une des réussites du Mouvement unifié noir."Les politiciens adoptent généralement une attitude conservatrice au sujet des minorités lorsqu’ils font face à des défis électoraux pour des fonctions élevées ou détiennent des postes gouvernementaux de haut rang. Le célèbre musicien Gilberto Gil, qui est d'origine africaine, était ministre de la culture du Brésil entre 2003 et 2008.Le  juge de la Cour suprême Joaquim Barbosa, qui est noir, a annoncé qu'il se retirerait de la cour et pourrait exercer un jour au barreau. Mais ces exemples sont peu nombreux.

La lutte sera longue et Anna Peskine, 67 ans résidente de Salvador, désespère de voir  arriver les changements souhaités. Elle vit au Brésil et en France. «Le racisme existe partout. En France, je l'accepte parce que je suis un étranger et noir dans le pays des Blancs», dit-elle. "Mais ici, chez moi, cela est difficile à supporter. Au Brésil, je ne me sens pas chez moi.

 Ces observations montrent clairement que le Brésil a encore un long chemin à parcourir pour parvenir à l'égalité parmi ses citoyens, sans tenir compte de l’origine ethnique.

Source VOAnews

 

Une nouvelle batterie carbone révolutionnaire

pile-voiture1-400px.jpgLa start-up japonaise Power Japan Plus a dévoilé une nouvelle batterie rechargeable composée de carbone organique. L'entreprise, composée d'entrepreneurs et de personnes issues de l'industrie des batteries, a pour volonté de développer la future génération de produits durables. Elle espère laisser son empreinte avec ce produit annoncé comme plus sûr, endurant, rapide à la recharge et moins coûteux à produire que les batteries Li-ion traditionnelles.

Cette nouvelle batterie "Ryden Dual Carbon battery" devrait avoir un cycle de vie de 3.000 charges et décharges avec des recharges 20 fois plus rapides que celles des batteries Li-ion. Conçue en partenariat avec l'université de Kyushu, elle dispose d'une cathode et d'une anode en carbone ainsi que d'une solution électrolyte organique.

Cette batterie ne semble pas nécessiter l'usage de terres rares ou de métaux lourds et serait recyclable à 100% ce qui constituerait une grande avancée dans le domaine du développement durable. De plus, l'utilisation de matériaux simples permet de réduire fortement son coût, comparé aux autres technologies requérant des métaux rares. Cette nouvelle batterie serait également plus sûre que ses concurrentes car elle varierait très peu de température durant son utilisation. Par conséquent, elle ne nécessiterait pas de système de refroidissement, diminuant ainsi encore son coût. L'entreprise souhaite être la première à commercialiser cette nouvelle batterie organique renouvelable et espère également l'utiliser pour les véhicules de prochaine génération ainsi que sur des appareils plus petits tels les smartphones.

Source: Bulletins-electroniques.com

Ethnocratie au sommet de l’Etat: le Profiteur Alpha Condé, ethno impénitent à cupidité notoire

 

DSC07651.3-RbLa Guinée souffre d’une terrible maladie, inoculée par un MEC (pour qui le trio « Méningite, Ebola, Cholera » est une aubaine pour quémander non pas des médicaments mais des sous) nommé Alpha Condé, président avide et à vie du RPG (Rassemblement des Profiteurs de Guinée) qui fait office de chef de l’Etat. Il s’agit de l'ethnocratie, forme de gouvernement par lequel  les représentants d'un groupe ethnique particulier accaparent indûment un nombre important de postes de commandement sans commune mesure avec son importance numérique au sein de la population totale, dans l’unique but de maintenir une position monopolistique et durable au détriment des autres groupes ethniques.

AC n’est professeur de rien mais profiteur de tout et ce bonhomme n’a rien de bon. Comme un chef de gang, il n’est efficace que dans le mal. Il a divisé les Guinéens en étant que le Président de certains d’entre eux et non celui de tous. Pour masquer son incompétence, il a marqué sa politique du sceau de l’infamie et de la discrimination et instauré dans notre pays une «Condécratie».

I) Le Profiteur AC, ethno impénitent

Un système anti-peulh initié par Sékou Touré est maintenu et renforcé dans l’Administration et les forces de défense et de sécurité (gendarmerie, police, etc.) contre les cadres Peulhs, même au prix de l’effondrement du service public.

Pour Alpha Condé, le problème guinéen est simple à résoudre: pour caser les Malinkés il faut casser les Peulhs comme si la prospérité des premiers dépendait de la marginalisation des seconds. Une insulte indirecte d’AC à l’égard des Malinkés, groupe auquel on le rattache alors que la presque totalité des Guinéens estiment que leur pays n’est pas le sien. Qu’Alpha Condé soit ancien Voltaïque ou nouveau Burkinabé, vrai Mossi ou faux Sénoufo, importe peu. Lorsqu’un leader mène une bonne politique, personne ne se préoccupe de ses origines et de la terre de ses ancêtres. Ce qui reste acquis, c’est que AC est pourri et faux.Il s’est appuyé sur des Malinkés pour diviser les Guinéens et pouvoir régner. N’avait-il pas dit que tout Malinké qui ne vote pas pour le RPG est un bâtard ?

Vue de l’extérieur, la Guinée ressemble à un pays mono ethnique. Il suffit de regarder les minables émissions de la RTG (la radio télé-bidet guinéenne, avec des journalistes-griots aussi laids que nuls), de se rendre dans les ambassades guinéennes ou de rencontrer les délégations officielles qui se pavanent à l’étranger.

Ainsi, à la réunion du FMI et du groupe de la Banque Mondiale tenue à Washington en avril 2014, la délégation guinéenne était composée exclusivement de Malinkés: Madikaba Camara (ministre conseiller à la Présidence), Mohamed Diaré (ministre des finances), Sékou Traoré (ministre du plan), Ansoumane Condé (ministre délégué au budget), Lounceny Nabé (gouverneur de la Banque Centrale), Moustapha Naïté (ministre de la jeunesse), etc.

Il est important de toujours rappeler la part réservée par AC aux Peulhs dans leur propre Etat et qui les met dans tous les états. Pour lui, il y a des Peulhs en Guinée mais pas de Peulhs de Guinée.

Lire la suite

 

AC-AST-2-Les-tueurs

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés