Présentation

  • : Guineelibre
  • Guineelibre
  • : Le Site de l'actualité, de l'analyse politique et de la discussion, en toute convivialité.Sujets de culture, d'art, de sciences et techniques, etc. Vos contributions(articles et commentaires) sont les bienvenues à l'adresse admin@guineelibre.com Voir la charte du site avant tout envoi svp.
  • Contact

Profil

  • Thierno
  • Combat pour la démocratie et les droits de l'homme partout dans le monde. Rejet de tous les extrémismes, de Droite , de Gauche ou religieux.
  • Combat pour la démocratie et les droits de l'homme partout dans le monde. Rejet de tous les extrémismes, de Droite , de Gauche ou religieux.

Images et videos

compteur pour blog

DD__je-suis-desole-2_.jpg



croco Intellect-1


Recherche

Bah-Oury-Guineelibre-DSC_0346-2b-600.jpg

Les internautes dans le monde

19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 20:08

Kyle_8-2-copie-1.jpg

Est-ce vraiment utile de voter le 19 septembre 2010, date prévue pour le second tour de la Présidentielle en Guinée ? La question n’est pas saugrenue au regard des magouilles en cours à Conakry. Pourquoi continuer une partie lorsqu’on change unilatéralement les règles du jeu à la mi-temps ?  Tout est en train de se faire non pas pour faire gagner honnêtement l’un des candidats mais pour octroyer indûment le pouvoir à l’autre, repêché au premier tour au détriment de Sidya Touré pourtant plus méritant !  

 De toute urgence, il faut que le Général Sékouba Konaté parle pour clarifier sa position. A moins que l’arbitre ne soit, en réalité, complice de la mascarade en préparation. Les supporters « historiques » nous chantaient que le Général Konaté était déjà entré dans l’histoire ! Je crois qu’au stade où nous sommes, il est encore à la tribune et quelquefois au vestiaire car le match à truquer n’est pas terminé.

 On se doutait bien que la date trop reculée du second tour avait pour seul objectif de réparer la machine à frauder qui n’a pas fonctionné au premier tour. «Junte» Marie Doré est sur le point de rassembler à son atelier de la primature les pièces de rechange pour redémarrer cette machine à élire Alpha Condé.

 La crédibilité d’un gouvernement, fut-il de transition, se fonde sur l’impartialité. Notre Premier Ministre Doré risque d’être le premier sinistre du pays. Il est partial et c’est anormal et immoral. On ne lui demande pas d’être personnellement neutre, terme qui s’applique moins aux individus qu’aux institutions étatiques. Il est libre de voter « Alpha X Condé » et même d’inciter dans son cadre familial les siens à se prononcer en faveur de celui qu’il souhaite favoriser. Mais en sa qualité de chef du gouvernement, il est dans l’obligation légale de traiter Cellou et Alpha de la même manière. Nous ne sommes pas dans un village mais dans un Etat.

 Je ne vais pas alourdir inutilement le présent article par des extraits tirés des publications indignées qui continuent à envahir le Net sur les manœuvres inqualifiables de PM Doré qui préfère manifestement les honneurs à l’honneur. Les abondants communiqués et autres mises en garde montrent à quel point nous nageons complètement dans l’illégalité la plus complexe. Qui a trahi trahira, dit-on ! Le PM Doré avait déjà tenté d’asphyxier financièrement le CNT ; il cherche maintenant à remplacer la CENI par le MATAP, une substitution porteuse d’explosifs.

 Il est significatif de constater que ces irrégularités qui frisent la criminalité ne sont pas dénoncées par le camp pour lequel l’«Etat partial guinéen» travaille. On sait déjà à qui profite le crime. Le PM Doré et son administration sont en train de jouer avec le feu et cette irresponsabilité pourrait faire exploser les explosifs. Ce comportement est criminel. Dans la configuration actuelle de la Guinée, nous aurons tout ensemble : nous gagnerons tous ou nous perdrons tous car nous nous connaissons tous et personne ne peut intimider personne. Les temps ont changé, des mentalités n’en ont pas tenu compte et c’est tant pris car aucun ne se résoudra à une marginalisation forcée.

 Je me demande si, au final, le PM Doré rend vraiment service à Alpha Condé. Ce dernier, une fois posé à la tête de l’Etat par la simple volonté d’un groupe sectaire ayant gangrené les chaînes de commandement de notre système, pourra-t-il incarner l’unité nationale ? Pourquoi préparer une fraude quand on est sûr de gagner ?

 

Faute de débat clair (que redoutent Alpha Condé et son staff pour des raisons d’insuffisances manifestes en matière d’argumentation sur la forme et dans le fond) contentons-nous de ce que nous avons, à savoir les alliances des candidats.

 On aura donc, si tout se passe comme prévu car rien n’est sûr, face à face El Hadj Mamadou Cellou Dalein Diallo  qui avait effectué son pèlerinage à La Mecque et El «âge» Alpha X Condé qui vient de faire le sien au tombeau de Conté qu’il avait traité de tous les noms. Se recueillir sur les restes de celui qu’il a toujours insulté ! Que ne ferait-il pas pour glaner des voix ? N’aurait-il pas été plus crédible d’honorer Conté après les élections ? Je comprends que certains soient allergiques à la politique.

 D’abord El Hadj Cellou. Il s’agit d’un partenariat entre UFDG, UFR, NGR, PUP et GECI principalement. C’est une combinaison féconde d’expériences. Cellou connaît très bien la Guinée et les Guinéens, Sidya a l’avantage d’avoir travaillé dans la haute administration ivoirienne (dont le moins qu’on puisse dire est qu’elle est plus rigoureuse que la nôtre) et d’avoir fait ses preuves en Guinée, Abe Sylla connaît très bien le monde des affaires, El hadj Fodé Soumah est un grand spécialiste des finances. Une complémentarité vertueuse. Quant au PUP, il s’agit du parti originel débarrassé de ses éléments légers qui se sont envolés cupidement vers des cieux brumeux.

 Ensuite El  «âge» Alpha X Condé associé à El Hadj L. Kouyaté (qui a bien été à La Mecque, même si c’est aux frais du contribuable guinéen). Il s’agit de l’allégeance au RPG, plus habitué à ordonner qu’à inviter, d’une multitude de partis dont la majorité n’avaient pas pu financièrement présenter de candidats à la Présidentielle. Je ne peux citer tous les éléments d’un fourre-tout renfermant la plupart des « PUPards » pourris. C’est une combine qui a fait du RPG leRegroupement des Profiteurs de Guinée. Une nébuleuse nuisible. Alpha connaît moins bien la Guinée (il n’y séjourne qu’en période électorale) et a le curieux avantage ne n’avoir pas géré directement la Guinée. J’insiste sur cet adverbe car il a indirectement géré notre pays. Ne s’est-il pas vanté d’être à l’origine de la nomination d’El Hadj L. Kouyaté à la primature ?

 Je suis vraiment inquiet pour mon pays. Après les foudres du PDG, nous entendons le tonnerre du RPG. Alpha Condé n’a-t-il pas dit qu’il reprendra la Guinée là où le PDG l’a laissée ? Son changement consiste-t-il à continuer l’œuvre du camarade Ahmed Sékou Touré en considérant l’ère Conté comme un accident historique dans le parcours millénaire des peuples et des nations ? Je rappelle que lors de la visite officielle du Président Ahmed Sékou Touré ( je continue ma gentillesse inhabituelle à l’égard du « Pire de l’indépendance ») au Président François Mitterrand, l’«opposant historique» Alpha Condé n’était pas aux côtés des Siradiou, Baba Kaké, Bayo et Diakité mais s’était déplacé, paraît-il, à Rome.

 En somme, Cellou et ses collègues souhaitent gagner à tout prix en s’appuyant sur la CENI qui n’est pourtant pas parfaite. C’est une raison louable.

 Le Pr. Alpha et ses «collégiens» veulent gagner à n’importe quel prix en instrumentalisant le MATAP devenu le lit doré de notre Premier Ministre transitoire. C’est une passion angoissante. Ecoutez bien ce que Dadis lui-même qu’on ne peut taxer de « cellouiste primaire» dit de lui !

 Je ne sais pas si en Guinée on est en panne d’idées mais certains leaders ont toujours leurs idées en panne. Des courtisans d’Alpha ont créé un Front Républicain. Pour quelle menace extérieure ? C’est un flop, intellectuellement  parlant. Second bide : l’alliance arc-en-ciel. En le comparant débilement à Mandela, des partisans d’Alpha (qui n’ont pas d’arc mais des flèches empoisonnées par le venin de la haine ethnique)  veulent tout copier sur l’Afrique du Sud.

 

Pour terminer, quelques perles du Net.

 Par respect pour les anciens, je commence par l’incontournable « Pr. » Alpha Condé qui déclare : « Notre combat n’est pas contre les Peulhs ».

C’est tout de même étonnant qu’il éprouve un besoin permanent de se justifier. Quand il emploie le « nous », peut-il dire avec qui il est dans ce combat? Contre qui combat-il ? J’ose espérer que cette déclaration n’est pas la version écourtée de « Notre combat n’est pas contre les Peuhls SEULEMENT ».

 Une certaine « La mine » a écrit : « Le Pr. Alpha Condé marque des points ».

J’avais cru lire : « Le Pr. …manque de soins ». En effet, quand c’est écrit qu’il «grimpe de gré en gré», voulait-on dire de gré à gré c’est-à-dire à l’amiable ? On sait qu’historiquement, le Pr. n’avait pas grimpé par goût du sport mais contraint et forcé.

 Un certain « Maître Kanter » s’est essayé sur l’ethno stratégie pour justifier son choix en nous servant une vraie mousse dans un faux verre (pas de quoi se réjouir !). Puis-je indiquer au frère qui reste « dubitative » et s’inscrit dans le faux qu’il est en retard d’une boisson ? En effet, nous avons dépassé la phase des candidatures. Aujourd’hui tout le monde soutient 2 candidatures déjà juridiquement validées et chaque électeur choisira son candidat. Ne pas choisir la candidature de Cellou (ou celle d’Alpha) serait illégal. Enfin, on ne jouit  pas (sachez déjà conjuguer ce verbe du 2ème groupe) du bénéfice du doute ; on l’octroie à quelqu’un ou on s’en prévaut soi-même. Misère !

 Un dernier parmi les gens bien chauds du Net. Le livreur nous gratifie d’extraits d’un livre sans en donner les références (titre, auteur, éditeur, etc.). Quand on vomit tout ce qu’on a ingurgité, c’est la preuve peu attrayante d’une mauvaise digestion. J’invite le livreur au changement, en commençant par son régime alimentaire. Le littéraire viendra peut-être plus tard.

 Je vous salue.

Ibrahima Kylé Diallo

Responsable de www.kylediallo.info

Mon contact : kylediallo@gmail.com

Partager cet article

Published by I. Kylé DIALLO - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

ollaid 19/08/2010



J.M.Doré et son gouvernement sont issus d'un consensus. S'il ne fait plus l'unanimité, il faut demander son depart! Surtout que Konaté continue a nommer des amis comme s'il sait qu'ils garderont
leur poste dans quelques semaines. Sans parler des nomination a titre posthume: on promeut des cadavres maintenant en Guinée apres les decrets et contre-decrets de Lansana Conté qui était au
moins malade. Donc remplacer Doré ne devrait pas etre un probleme non plus!


Peut-etre, apres tout, Sidya avait raison: Konaté magouille pour le Tonton Alpha "X". Konaté m'aura encore et aussi trompé: un compatriote de plus qui me roule dans la farine. Y a t-il un seul
Guinéen digne de confiance?  Konaté pourrait bien se reconvertir au cinema, il est bon comédien! Je suis gené d'avoir cru naivement en Sekouba Konaté.


Ah! Les Guinéens me tromperont toujours!



ollaid 20/08/2010



Et puis on voit grace a la politique la difference entre ceux qui ont une éducation religieuse avec la morale qui en decoule qui savent garder la raison et ceux pour qui la religion est l'opium
du peuple et qui se comportent en "sans foi ni loi". Il suffit d'etre objectif et observer: c'est flagrant!



Riposte MVE (Maladie à Virus Ebola) Pita

prefecture_de_pita.jpgLes ressortissants et résidents en relation avec le député uninominal de Pita, Honorable Diouldé Sow ont décidé d’accompagner les services sanitaires dans la riposte contre EBOLA avec comme objectif zéro nouveau cas.

A cet effet, un appel à contribution est lancé en direction de toutes les bonnes volontés. Pour vos contributions, des comptes bancaires sont ouverts au niveau de la FIBANK :

Franc Guinéen : 011. 106 : 100 836 2962 – 87

Euro : 011. 106 : 011 0242 2841 – 83

Dollar :011. 106 : 0120 1159 71 – 31

 

Pour toutes fins utiles, prière de contacter les personnes suivantes :

•Elhadj Mamadou Saliou Boumah : 628 52 47 07

•Dr Alhassane Bah : 655 79 35 94

•Elhadj Mouctar Mellah : 621 67 95 25

•Baba Alpha Pita Bah : 622 21 30 79

 

Conakry,  le 17 Août 2014

Honorable Diouldé Sow

 

Tel : 622 20 38 91

Guinée : le « patient zéro » de la MVE est un enfant de 2 ans mort le 06-12-2013 à Guéckédou

Enfant-de-deux-ans.jpgLe PATIENT ZERO ,  le premier malade de l'épidémie d'Ebola qui s'est propagée en Afrique de l'Ouest est un enfant de deux ans, mort en décembre dernier. Cette découverte va permettre de mieux comprendre comment l'épidémie s'est propagée. Des épidémiologistes ont réussi à retrouver le tout premier malade de l'épidémie d'Ebola qui sévi actuellement en Afrique de l'Ouest, rapporte The Independent.

Un enfant mort en décembre. Il s'agit d'un enfant de deux ans, mort le 6 décembre dernier, quelques jours après être tombé malade, selon ces médecins, qui ont publié leur étude dans la revue The New England Journal of Medicine. L'enfant souffrait de fièvre, de nausées et de diarrhées. Un contact avec une chauve-souris ? C'est à Guéckédou, dans le sud-est de la Guinée, que vivait ce premier malade de l'épidémie qui a depuis tué près de 1.000 personnes. Cette ville de Guinée se trouve à la frontière avec le Liberia et la Sierra Leone, les deux pays où le virus s'est également propagé. Les médecins ne savent pas précisément ce qui a contaminé l'enfant, mais il pourrait s'agir d'un contact avec une chauve-souris.

Sa famille contaminée. La mère, la sœur et la grand-mère ont ensuite été contaminées. Toutes trois ont succombé à la maladie, qui s'est propagée peu à peu dans la communauté, via le personnel soignant ou personnes qui avaient assisté aux funérailles de la grand-mère, raconte le New York Times.

http://www.europe1.fr/International/Ils-ont-retrouve-le-premier-malade-de-l-epidemie-d-Ebola-2200881/

Les tirailleurs "sénégalais" dans la Grande Guerre

tirailleurs-main-1024_2.jpgEntre 1914 et 1918, 165 229 hommes sont recrutés en Afrique occidentale française et 17 910 en Afrique équatoriale française pour former 137 bataillons de tirailleurs sénégalais mis sur pied pour la guerre.

Ces hommes combattent sur le front de France, aux Dardanelles et sur le front d’Orient. 24 938 soldats africains trouvent la mort (ou sont portés disparus) dans ces combats et 36 000 sont blessés.

De nombreuses décorations — individuelles et collectives — leur sont décernées. 36 citations collectives à l'ordre de l'armée sont décernées aux bataillons de tirailleurs sénégalais. Huit d’entre eux reçoivent la fourragère aux couleurs de la croix de guerre.

Le 43e BTS (bataillon de tirailleurs sénégalais), qui compte dans ses rangs deux compagnies de tirailleurs somalis, participe à la reprise du fort de Douaumont en 1916, aux côtés du régiment d’infanterie coloniale du Maroc. Cette action lui vaut une citation à l’ordre de l’armée, qui, avec les trois autres obtenues par ailleurs, lui donne droit au port de la fourragère aux couleurs de la Médaille militaire.

Des chefs prestigieux leur rendent hommage :

• le maréchal Foch : «J’ai admiré leur merveilleux courage, leur indomptable ténacité, leur élan fougueux... J’ai apprécié leur profonde loyauté et leur absolu dévouement.»

• le général Mangin : «Les rapports d'opération, les journaux de marche et les résultats obtenus sur le champ de bataille témoignent de la valeur de ces contingents d'Afrique, aussi bien que l’admiration de leurs compagnons d’armes, les fourragères et les décorations de leurs drapeaux...»

 

Source : RFI

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog