VoyagerReverse.jpg

Parfois, le développement, ce n'est pas une sinécure. En effet, il y a quelques jours, la sonde Voyager 2 a envoyé des données erronées à la NASA. Le problème, c'est que Voyager 2 a été lancée il y a 33 ans (le 20 août 1977) et que la sonde est à près de 13,5 milliards de kilomètres de la Terre, hors du système solaire.

Après quelques essais sur un simulateur, la raison du problème a été découverte : un bit est passé de 0 à 1 dans le logiciel interne de Voyager 2. Ce changement inopiné est lié au rayonnement cosmique et c'est un phénomène connu depuis de nombreuses années, même s'il est évidemment très rare sur Terre, l'atmosphère bloquant une bonne partie des rayons en question. Les sondes sont évidemment protégées contre ce type de problèmes et les systèmes sont souvent équipés de technologies redondantes pour éviter les erreurs, mais Voyager 2 est — à l'échelle de l'informatique — une antiquité.

Dans les faits, les scientifiques de la NASA doivent maintenant corriger le problème, ce qui n'est pas le plus simple : la liaison entre la Terre et Voyager 2 ne transmet que 16 bits par seconde (160 bits par seconde dans l'autre sens) et la distance entre la sonde et notre planète induit un temps de transfert de 11 heures environ ( à la vitesse de la lumière, soit 300.000 kilomètres à la seconde…).

Source: PresencePC

 

Tag(s) : #Sciences et techniques
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog